Le Batailon Perdu

By Ta-Nehisi Coates
Desolée Desolé. Je suis  trés très occupé cet cette semaine par un grand histoire (J'éspére!) pour le magazine de papier. En fait, je suis trés très triste parce-que, je n'assiste pas mon classe français. Le sigh. Jusqu'a Jusqu'à je suis libre, c'est le tien. 

(Les gens qui sont français. Corrigez-moi, s'il vous plaît. Je vais le changer bientôt.)

Gardez mon ma maison, mes vieux. Pour les barbares. 

This article available online at:

http://www.theatlantic.com/personal/archive/2013/08/le-batailon-perdu/279022/